Bien que le vélo existait avant, les VTT en tant que premiers vélos tout terrain sont apparus dans les années 70 chez nos amis les étasuniens.

Depuis, la pratique du VTT a sans cesse été vers l’évolution technique, se réinventant au fil des années pour donner naissances à de nombreuses disciplines. En 40 ans, le vtt s’est fait sa place aux jeux Olympiques et a conquis le cœur de nombreux amoureux du deux roues.

Aujourd’hui, il est possible de faire à peu près tout et n’importe quoi avec un VTT.

Dirt et VTT


La pratique compte aujourd’hui de nombreuses disciplines que nous allons tenter de décrire dans une liste non exhaustive.

Premièrement, voici quelques exemples possibles de disciplines VTT parmi celles qui requièrent une certaines attraction pour la compétition :
  • Cross Country (XC) : discipline d’endurance qui s’est fait sa place aux jeux olympiques. C’est une courses consistant a faire le tour d’un circuit comportant différents types de terrains. Les adeptes du cross country devront savoir enchaîner des variations de rythme, diverses techniques de pilotage et résistance physique.
     
  • Downhill  (DH) : Descente de montagne sur circuit tracé spécialement pour la pratique du VTT, le tout en un minimum de temps. Elle nécessite un matériel particulièrement adapté, car la descente comporte de nombreux obstacles : bosses, virages serrés, … Les adeptes du Dowhill devront faire preuve de technique et de vitesse.
     
  • Four Cross (4X) : Discipline assez spectaculaire, elle consiste à se lancer dans des descentes rapides entre 4 coureurs sur une piste artificielle parsemée de divers obstacles. Le Four Cross se déroule en plusieurs manches éliminatoires : compétition et technique sont loi.
D’autres disciplines, quant à elles, sont plutôt basées sur le style, les figures… En voici quelques unes :

VTT Downhill


  • Dirt : Le dirt consiste à effectuer des figures notées par un jury. Cette discipline VTT est fortement inspirée du BMX et se déroule sur des bosses en terre ou en sable.
     
  • Freeride : Le freeride est considéré comme une pratique de loisir plus que de compétition. Elle se base sur le style du rider qui effectue une descente avec sa propre trajectoire, ses propres tricks et selon ses propres envies.
     
  • Slopestyle : le slopestyle est une pratique récente, qui serait un peu le mix du dirt et du freeride. C’est une compétition basée sur le style des participants.


  • Trial : Les pratiquants de trial se lancent sur différents obstacles naturels ou non, en n’utilisant aucun autre appuis que les pneus. C’est une pratique qui se base sur l’agilité, l’équilibre et la créativité des participants. Elle peut également être pratiquée en compétition.
     
  • Street/Urbain : Comme son nom l’indique, la pratique du street se déroule en ville, et utilise le mobilier urbain comme terrain de jeu. Sauts et figures sont de mises ! Le but est de profiter au maximum de l’environnement alentour.
     
  • Enduro, all mountain : C’est la pratique basique du VTT. Elle se déroule en montagne avec des montées et des descentes. Dans le cas d’un enduro, qui serait la version compétition du all mountain, les coureurs ne sont pas directement confrontés aux autres participants mais descendent plutôt en contre la montre.
La technique la plus répandue reste cependant la randonnée, qui consiste à se balader dans la nature sans aucun objectif relatif à la performance. Les randonnées VTT peuvent être pratiquées à titre personnel, ou en randonnées VTT organisées par des professionnels.

Randonnée VTT


Chaque catégorie possède ses propres techniques, son matériel adapté et ses participants. Quel est le votre ? N’hésitez pas à poser vos questions et à donner votre avis sur notre forum de VTT !